Dimanche 10 juin 7 10 /06 /Juin 14:10

V
LES DE
VOIRS

 

Le lundi dans la journée je reçu un mail:

 "Ma chère élève dévouée,

Ton empressement à satisfaire mes moindres desirs me touche beaucoup. Si je pouvais, en ce moment, prendre ta main et la poser sur la bosse qui déforme mon pantalon, tu t'en ferais une idée plus palpable je pense.

Je suis plus qu'impatient de mettre en oeuvre de nouvelles scènes autour de cette idée de Professeur/élève. Puisque tu es maintenant mon élève, nous allons commencer tout de suite. Dans le cadre de tes cours par correspondance je vais te donner un petit devoir. Il s'agit simplement de faire cracher des bites. Je sais que tu es coutumière du fait mais il est necessaire de ne pas perdre la main. Je veux voir le sperme, preuve de ton application à devenir une élève consciencieuse et experte dans le fait de vidanger des paires de couilles à la chaine. Je te laisse peu de temps pour ça car mercredi matin je pars et je resterais absent jusqu'au dimanche soir suivant et je ne sais pas encore si j'aurai internet à l'endroit où je serai. Je risque donc de ne pas donner de nouvelles d'ici là.
Je t'envoie de nouvelles photos et je te laisse faire tes devoirs comme une bonne élève appliquée.

Ton Maître."

Cela tombait bien, ça faisait quelques temps que je ne m’étais pas amuser à de tels jeux. Je répondais alors avant de me mettre au travail, confirmant que j’avais bien compris mon devoir et que j’allais m’atteler à y travaillé dès l’instant. J’allais en tout premier lieu me doucher et me préparer, en effet  je voulais tout de même donner le meilleur de moi-même à mes galants. Je n’eu pas bien longtemps à attendre avant de trouver un prétendant prêt  à m’aider en giclant devant la cam. Je ne décevais pas mon interlocuteur, me caressant les seins, m’astiquant le clito, me doigtant. Il devait les avoir bien pleines car il ne fut pas très long à balancer la sauce. Petit soucis j’avais effectivement bien appuyer sur capture, mais je pensai qu’à la manière des captures d’écran que je prenais dans les jeux on-line elle allait se ranger quelque part. Je n’arrivai pas à retrouver ce fichier, j’attaquai alors le deuxième rencard que je n’avais toujours pas trouvé de solution .Je n’allai pas pour autant l’éconduire. C’était un jeune homme de dix-huit ans, Damien .Il me demanda assez vite si j’avais un gode(et oui à présent j’en avais un !). Il voulut que je me l’enfile dans la rondelle, néanmoins j’optai tout d’abord pour le plug. Je lui fit bien  comprendre que ce que j’aimais par dessus tout c’était de voir une bonne queue bien gonflée explosée en gros plan. Je m’enfilai cet objet ,après m’être bien préparé l’anus, cul tourné vers la cam. Il apprécia manifestement le spectacle qui s’offrit devant lui. Puis une fois bien ouverte il me dit que maintenant le gode devrait rentrer sans trop de problèmes. Je savais, pour en avoir fait l’expérience la veille qu’en effet il rentrerait. Le spectacle de cette grosse queue de substitution me ramonant joyeusement le trou de balle le fit cracher, néanmoins je ne pu prendre de cliché de cette copieuse jute. Puis le troisième se rappela à mon bon souvenir, j’avais à peine eu le temps de me rhabiller de nettoyer mes nouveaux partenaires. Je tentais de demander quelques conseils à Antoine mon interlocuteur , mon cochon comme j’aimais l’appeler : en vue de sa délicatesse ce surnom n’était pas volé. Il m’expliqua un truc mais cela ne marcha pas vraiment, néanmoins je tentai quelque chose, je collai directement la capture sur Photoshop, dieu merci cela fonctionna ! Je n’étais pas encore très habile et mon timing fût mal calculé et je capturais une bite molle et collé de sperme, un temps trop tard. Mon très cher  Maître se connecta, venant aux nouvelles . Je lui expliquai mes mésaventures et ce n’est pas sans compassion qu’il me signala mon retard, enfin il me restait encore le lendemain après midi, et vue à l’allure à laquelle je faisais juter  ses couilles bien pleines cela devrait être largement suffisant. J’enchaînai un dernier rendez-vous avant d’aller me coucher. J’avais tout de même assurer le spectacle quatre fois d’affilée et je commençai à fatiguer.

Le lendemain matin je me levai, en règle général  lorsque je me réveille le matin la première des choses que je fais c’est de me branler, cela peut d’ailleurs durer assez longtemps, plus d’une heure parfois. Mais ce matin là je n’étais pas forcément d’humeur particulièrement salace. Mais il m’en faut peu pour passer en mode salope, il ne me fallu pas longtemps pour repartir en quête d’un nouveau courtisan. D’ailleurs j’en dégottais un dès le premier quart d’heure. Je le pris en flagrant délit d’éjaculation, mais la définition de sa cam étant tellement dégeux qu’on n’y voyait pas vraiment le sperme. Une fois satisfait et couilles vidées je le laissai et répondis à la demande d’un nouveau candidat. Il m’offrit d’ailleurs mon premier cliché impeccable, on y voyait son jus couler sur sa main et sur sa queue maintenant luisante. Celui d’après ne fut que meilleur la jute coulant de sa petite queue de petit branleur comme je me plu à l’appeler . En effet il se ventait de se branler trois à quatre fois par jour, nous aimions donc partager cette passion commune. Il adorait par dessus tout me parler de sa petite verge, il en était très fier, c’était plutôt touchant. En tout cas il m’offrit là une sympathique capture bien baveuse.

Entre 14h00 et 20h30 j’enchaînais cinq rendez vous, j’avais même fait du rab !Quelle élève consciencieuse je fis ! Il se connecta, se délectant de me surprendre en tenue d’Ève, je venais de terminer :

« bon alors combien en as-tu fait cracher depuis hier? Vingt? Trente?

Il aimait me sortir des chiffre improbables, je ne sais pas si c’était pour être sur de m’entendre avouer la vérité ou pour m’encourager à en faire encore plus. Je lui dis que non, j’en avais enchaîné neuf en à peine plus de vingt quatre heures, c’était déjà digne d’une belle salope. J’obtins donc en première note un 7/10.

Par Coquelicot - Publié dans : Toute entière
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Tout entière ou la biographie d'une apprentie soumise.
  • Tout entière ou la biographie d'une apprentie soumise.
  • : Divers
  • : Me voici à la découverte d'un monde nouveau celui de la Domination/ soumission. Il s'agit également d'une rencontre entre deux êtres complémentaires que lie une complicité fulgurante. Ce récit est ponctué de photos, d'aparté et d'humeurs du jours. Bienvenu dans mon aventure érotique.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Catégories

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus